Tour de France : c’est parti !

Tour de France : c’est parti !

Le Grand Départ de la 108e édition du Tour de France a été donné ce midi à Brest. Le Team s’est montré offensif durant cette 1ère étape. De quoi mettre en confiance nos coureurs pour la suite.

A l’heure pour s’échapper

Le parcours de cette première étape longue de 197,8 kilomètres n’offrait peu voir pas de chance aux baroudeurs. Malgré cela, de nombreux coureurs ont bataillé au début de la course pour pouvoir prendre l’échappée du jour. C’est au km 12 que la course s’est finalement décantée. Pour son premier Tour de France, Cristian Rodriguez est parvenu à se frayer un chemin avec 5 autres coureurs. Les fuyards ont à ce moment-là le maillot à pois en tête.

Et le premier porteur du maillot de meilleur grimpeur est Ide Schelling de la Bora-Hansgrohe qui a réussi à se défaire de ses cinq compagnons pour engranger les points nécessaires en haut des côtes.

Du côté du peloton, on ne s’affole pas. Les formations Deceuninck-Quick Step et Alpecin-Fenix prennent les choses en main et mène la chasse. Le dernier rescapé de l’échappée est repris à 28 km de l’arrivée.

Pierre Latour joue son va-tout dans le final

La dernière partie de la course ne fut pas de tout repos pour les 184 coureurs, bien au contraire… Les coureurs ont été lourdement bousculés par deux violentes chutes massives au km 152 et à 7,5 kilomètres de l’arrivée. Du côté du Team TotalEnergies, le pire a été évité. Malgré leur implication dans les chutes, nos coureurs n’ont rien de cassé et ont tous pu rallier l’arrivée.

L’explication finale que nous attendions tous a bel et bien eu lieu tous dans la côte de la Fosse-aux-Loups. Il a suffi d’une seule attaque de Julian Alaphilippe pour semer les autres favoris suivi par un excellent Pierre Latour. Notre coureur a tout donné dans la dernière difficulté pour tenter de rattraper le champion du monde, mais celui-ci était bien le plus fort aujourd’hui. Ce dernier s’impose sur la première étape et endosse le Maillot Jaune.

“Je n’ai pas de regret”

Pierre Latour s’est exprimé après l’étape :

“On n’a pas été épargné par les chutes. Moi j’ai eu de la chance par rapport à ça. Dans le final, il m’en manque un petit peu mais bon. Déjà, les jambes vont mieux que les années précédentes. J’étais un peu sur l’arrière du groupe. J’ai vu que ça a accéléré. Je me suis dit qu’il fallait que j’y aille. Au final il m’en a manqué sur la toute fin, c’est comme ça. Au moins, j’ai essayé. Je n’ai pas de regret”

Partager

— Administrateur to teamtotalenergies.com

A %d blogueros les gusta esto: