Entradas

De très bons atouts pour le Tour de Belgique

Milan Menten aborde le Tour de Belgique (9-13/06) avec une grande motivation. D’abord, parce qu’il sait que Bingoal Pauwels Sauces WB a son maître-sprinter en la personne de Timothy Dupont pour les étapes de sprint. Ensuite parce qu’il se sent en très bonne condition pour jouer ses atouts dès la première étape et surtout dans la 4e, l’étape ardennaise d’Hamoir. 6e du récent Tour du Limbourg et 12e à Dwars door het Hageland, Milan nourrit une grande envie d’en découdre en Belgique ces prochains jours.

Milan Menten. « Je suis content de ma condition actuelle, après une petite période de maladie en mai. Mes sensations dans le Limbourg et dans le Hageland prouvent que je peux aborder le Baloise Belgium Tour sereinement. J’ai quitté le Hageland un peu déçu pour avoir raté de quelques mètres l’échappée décisive de 8 coureurs dans le dernier circuit local. Sans cela, j’étais capable d’un très bon top 10 à Diest. Au Tour de Belgique, je viserai déjà la première étape où une petite bosse à deux kilomètres de l’arrivée peut jouer un rôle, de même que l’arrivée elle-même qui est en faux plat montant. Je pense que j’aurai déjà une carte à jouer. La quatrième étape, la traditionnelle journée ardennaise, qui sera disputée samedi Hamoir doit aussi me convenir. J’espère que cette étape, de seulement 157 kilomètres, va permettre à un groupe d’une quarantaine d’hommes de s’isoler pour la finale. Les troisième et cinquième étapes seront pour notre sprinter Timothy Dupont. Le deuxième volet, en contre-la-montre individuel, me convient moins bien. Après le Tour de Belgique, je pourrais disputer Paris-Camembert en prélude au championnat national de Waregem. Cette course sera, comme d’habitude, très ouverte. On a vu l’année passée que la course ne se solde pas systématiquement par un sprint. Si c’était le cas, nous aurons Timothy Dupont. En ce qui me concerne, je devrai prendre l’échappée, qui pourrait aller au bout, comme l’an dernier. Après le « national », je partirai en stage à Livigno pour 18 jours pour arriver en forme pour le Tour de Wallonie. »

Sélection pour le Baloise Belgium Tour

— eric to www.wbca.be

« Je suis très près de mon meilleur niveau »

Sean de Bie a conclu le travail de l’équipe Bingoal Pauwels Sauces WB au Tour du Finistère en se classant 2e, à quelques centimètres du vainqueur français Benoît Cosnefroy. La journée bretonne de nos coureurs a été marquée par le travail fourni par jeunes du groupe de développement, Gil Gelders, qui effectuait sa première course dans le peloton pro, et Louis Blouwe. Gil, qui a participé à la longue échappée du jour, a obtenu le prix de la combativité du Tour du Finistère. Louis, qui bondi dans un contre dans la 2e partie de course, a permis à l’équipe de ne pas se découvrir dans le peloton. Sean de Bie est, quant à lui, passé tout près de la victoire à Quimper. Deuxième de la course bretonne, il n’était plus monté sur un podium depuis 2018. Son parcours en 2021, ponctué par sa 2e place dans le Finistère, montre qu’il a retrouvé son meilleur niveau.

Sean De Bie. « Nous avons vécu une belle journée en Bretagne. Nous avions fait une reconnaissance du parcours vendredi et ce fut une bonne chose car le parcours de la course bretonne n’est pas facile. On a vu d’abord notre jeune Gil Gelders (18), du pôle de développement, prendre très vite l’échappée. Ce fut une longue journée pour lui mais il a assumé à l’avant. Ensuite, on a vu Louis Blouwe partir en contre avec deux autres coureurs. Ce fut ne très bonne chose car nous n’avons pas dû prendre la course en main dans le peloton. Personnellement, j’étais confiant avant la course car j’ai la condition et le parcours de la course me convient parfaitement, avec une arrivée en côte. J’ai perdu un peu d’assurance avant le dernier tour de circuit local car, même si ça roulait, vite, le peloton était encore important. Mais les choses se sont décantées dans l’avant-dernier passage de la côte d’arrivée où on a vu de nombreux coureurs lâcher prise. J’ai donc repris confiance dans le dernier tour. Dans la finale, j’ai utilisé mon expérience: je savais que je devais lancer le sprint dans le groupe qui venait pour la gagne. Mais Benoît Cosnefroy a lancé aux 250 mètres en premier, j’ai directement lancé mon sprint, j’ai essayé de le remonter mais j’ai échoué pour quelques centimètres. Je suis quand même content de ma 2e place. Je sens que je suis revenue très près de mon meilleur niveau. J’ai montré de belles choses en Turquie et en Hongrie. Je sais qu’un coureur comme moi n’a pas beaucoup d’occasions de faire un résultat, beaucoup de course arrivant au sprint massif. J’essaie donc de prendre toutes les occasions et le Tour du Finistère me correspond bien dans cette optique. J’ai eu des problèmes de tendinite au genou gauche en première partie de printemps. J’ai pris le temps de soigner cela. Je savais depuis l’an dernier que j’étais sur le bon chemin après ma grave chute à l’entraînement au printemps 2019. J’ai donc repris toute confiance en mes moyens. Rendez-vous aux Boucles de la Moyenne et Dwars door het Hageland! »

Résultats du Tour du Finistère

 

— eric to www.wbca.be