Entradas

Six-time Singapore champion Choon Huat Goh joins Team BikeExchange as stagiaire for second half of 2021 WorldTour season – Team BikeExchange

Team BikeExchange continues its global cycling development with the collaboration of the Singapore Cycling Federation.

This new adventure, brought forward by GreenEDGE Cycling and its longtime General Manager Shayne Bannan, now High Performance Director for the Singapore Cycling Federation, will see its first results by seeing the first Singapore rider join the WorldTour cycling peloton.

Six-time national champion Choon Huat Goh will join Team BikeExchange as a stagiaire, with the 30-year-old set to start with the team at the Tour of Slovakia in September.

Brent Copeland – General Manager, GreenEDGE Cycling
“GreenEDGE Cycling is always trying to develop new global partnerships to support the growth of our sport.
After previous synergies in Asia, this is another exciting partnership, and we are happy to work together with Shayne and the Singapore Cycling Federation to support the development of cycling in the region.

I had the chance to finally meet Donaben at our Service Course and I can only wish him the best and suggest him to take the best out of this unique experience. For him it is a learning experience, and he has to be wise to take the most out of it for his personal improvement.”

Dr Hing Siong Chen – President, Singapore Cycling Federation
“We want to nurture an eco-system where full-time riders are fully supported in the community and young riders see prospects in pursuing cycling as a career.

This is our game plan to embark on an endeavor to consistently secure podium finishes at major games and be competitive with those in the region, and even internationally.”

Choon Huat (Donaben) Goh – Stagiaire Rider, GreenEDGE Cycling
“I am grateful for getting this opportunity to ride with Team BikeExchange. It is a dream for every cyclist to be able to step up into a WorldTour scene and ride in the pro peloton.

Of course, given that I come from a Southeast Asia country, a tiny dot on the world map, this opportunity means even more to me. I also hope this opportunity given to me will inspire more younger cyclists in Singapore.

It has been a great start so far as I was greeted with a warm welcome from Brent Copeland and the staff members in the Service Course. They took me on a tour of the Service Course, and it was amazing to see the amount of support and equipment needed to run a WorldTour Team.

I am looking forward to racing with the team and getting some racing exposure on how things are run at this level and do my best to support the team as much as I can.

My first race will be Tour of Slovakia and I have about 6-7weeks to prepare myself. I will be based in Girona, and I look forward to meeting and training with some of the riders there.”

— Team BikeExchange to www.greenedgecycling.com

Des opportunités en Wallonie – Cycling Team Bingoal Pauwels Sauces WB

L’Ethias Tour de Wallonie et ses cinq étapes (20-24/07) propose un parcours varié pour la relance de la saison. Les opportunités sur les routes wallonnes seront nombreuses pour Bingoal Pauwels Sauces WB. Olivier Kaisen, directeur sportif, préfigure la course qui visitera toutes les provinces du sud du Pays.

Olivier Kaisen. « L’équipe Bingoal Pauwels Sauces WB est structurée autour de Timothy Dupont pour les sprints et d’Arjen Livyns pour les étapes dures. Nous avons aussi sélectionné des jeunes Wallons qui peuvent s’illustrer, comme Rémy Mertz, à qui le parcours peut bien convenir, ou encore Tom Paquot et Laurenz Rex qui peuvent prendre des échappées ainsi qu’aider les leaders. Pour les sprinters, il faudra être attentif dès la première étape car la boucle finale comprend une bosse avant une dizaine de kilomètres de plat: cette étape doit se terminer par un sprint massif et le placement sera donc essentiel. La deuxième étape devait se dérouler entre Herve et Verviers mais la région a été malheureusement fortement impactée par les intempéries et des changements sont à craindre. Dans la troisième étape, avec l’arrivée à Erezée, Arjen Livyns aura un rôle à jouer, ainsi que Milan Menten et que Rémy Mertz qui savent se montrer dans des sprints en petit groupe, sur des parcours accidentés, comme ce sera le cas dans la finale à Erezée. La quatrième étape, qui se termine à Fleurus, peut aussi sourire à Milan ou à Rémy car les coureurs doivent grimper deux fois la côte sélective du Petit Try dans le circuit local. Il restera une dizaine de kilomètres pour l’arrivée où je vois un groupe réduit se jouer la victoire. La cinquième étape annonce aussi un beau sprint pour l’arrivée finale à Quaregnon, même si les coureurs doivent franchir deux fois la côte assez courte mais raide du Tierne du Dragon. »

Sélection pour l’Ethias Tour de Wallonie

— eric to www.wbca.be

Bahrain Victorious Win Team Classification at Tour de France

Bahrain Victorious capped off a successful Tour, winning the best team award at the Tour de France. The team donned yellow helmets and numbers throughout most of the race.

The team managed to beat EF Education Nippo by over 19 minutes to secure the classification in addition to three stage wins and a top ten finish in GC. Wout Poels also put in a great fight for the best climber classification, only narrowly missing out to the race winner Tadej Pogacar (UAE Emirates).

The team went through a challenging period early on, after team leader Jack Haig abandoned on stage 2 after a bad crash. The team responded well as Matej Mohoric rode away from the peloton in the breakaway, winning stage 7.

The momentum continued for the team the following day, as Dylan Teuns took his chances in the break, securing back to back wins for Bahrain Victorious on stage 8. Mohoric then added to his tally on stage 19, again successful through the breakaway on stage 19.

Tour de France 2021 – 108th Edition – 21th stage Chatou – Paris Champs Elysees 108,4 km – 18/07/2021 – Sonny Colbrelli (ITA – Bahrain Victorious) – Wouter Poels (NED – Bahrain Victorious) – Marco Haller (AUT – Bahrain Victorious) – Fred Wright (GBR – Bahrain Victorious) – Dylan Teuns (BEL – Bahrain Victorious) – Pello Bilbao (ESP – Bahrain Victorious) – Matej Mohoric (SLO – Bahrain Victorious) – photo Dario Belingheri/BettiniPhoto©2021

Rolf Aldag, Bahrain Victorious SD: “It’s been an incredible experience for all of us. Like in the Giro we unfortunately lost our GC leader Jack. We then had to re strategise and we took our chances in the breakaway which paid off with back to back stage wins with Matej and Dylan. After that, we had to look at our place in GC where Pello kept up the fight to place in the top 10.

Obviously, we had a hard night after stage 17, but we kept going and got another stage win with Matej. It would have been really nice to get Wout to secure the Polka Dot Jersey, but it wasn’t to be and it was always going to be hard against someone like Pogacar. Overall, to finish on the podium as a team is a special moment and a memorable one for all of us.”

(All pictures can be used for editorial and non-commercial usages only and are copyright @Bettiniphoto @TeamBahrainVictorious)

— Simona Mazzoleni to bahraincyclingteam.com

La Wallonie m’inspire – Cycling Team Bingoal Pauwels Sauces WB

Tom Paquot (21) revient sur l’Ethias Tour de Wallonie, un an après sa première expérience dans la course où il avait porté le maillot de meilleur grimpeur avant de le perdre in extremis. Notre néopro est prête pour en découdre sur les routes wallonnes. Il a progressé depuis 2020 et se lance dans les 5 étapes avec confiance et motivation.

Tom Paquot. « Je m’étais classé 2e in extremis du classement des monts en 2020. Je n’ai pas de sentiment de revanche. Je me sens très motivé pour la course, qui est celle de la reprise. Le contexte est différent pour moi, je suis pro et j’ai le réel sentiment d’avoir bien progressé depuis l’an dernier. Je me suis très bien préparé et je suis très motivé. Je pense avoir bien presté dans la première partie de la saison, j’ai plus que 30 jours de course à mon actif, ce qui est assez conséquent. Mais je suis très content que l’équipe me fasse confiance et me sélectionne en course, je ne demande que ça! Le début de saison est toujours est certes toujours assez dur pour moi mais l’été est là et ça a toujours été ma période de prédilection. Et je sens, depuis le Tour de Slovénie, que j’ai fait un bond en avant. Je suis au début de ma carrière, certes, mais mon objectif est de passer un cap dès l’an prochain pour pouvoir avoir un rôle à jouer dans l’équipe. »

“J’ai fait un court break après le championnat de Belgique, je ne voulais pas couper trop longtemps. J’ai deux grosses semaines d’entraînement dans les Ardennes derrière moi et je me sens prêt pour l’Ethias Tour de Wallonie. La course sera d’un niveau très relevé avec 13 équipes du World Tour. Le parcours offre de nombreuses possibilités et notre équipe aura de belles cartes à jouer. Je serai très attentif à la première étape car le circuit local est tout près de chez moi. Je m’attends à un sprint dur, avec une longue dernière ligne droite avec un faux plat. La deuxième étape sera l’étape-reine avec plusieurs côte ardennaises comme, entre autres, La Redoute, Cornesse et le circuit local à Herve; ce sont mes routes d’entraînement et je sais que l’enchaînement sera dur. Le 3e jour entre Plombières et Erezée peut générer une finale avec un groupe de 50-60 coureurs au sprint. Le circuit local est dur, l’arrivée est en côte et demande un effort à bloc de 1:30 environ. La 4e étape sera pimentée par les deux passages du Petit Try dans le circuit local, je connais le circuit local, pas facile, pour avoir terminé 5e au GP Fauville. La dernière journée annonce un sprint à Quaregnon; le circuit local, dessiné sur des petites routes souvent en faux plat, fera mal. Je connais la région pour y avoir disputé un championnat de Wallonie chez les jeunes. Voilà qui annonce 5 très beaux jours de course.”

— eric to www.wbca.be

Etape casse-pattes avant l’Andorre | Team TotalEnergies Pro Cycling

Etape casse-pattes avant l’Andorre

Nombreux étaient les candidats à l’échappée sur la 14e étape. Effectivement, le parcours casse-pattes vers les Pyrénées allait forcément avantager les opportunistes comme Bauke Mollema, vainqueur aujourd’hui.

Anthony Turgis, le combatif

Depuis le début de ce Tour de France, Anthony Turgis ronge son frein. Cet adepte des longues échappées n’a pas encore réussi à trouver l’ouverture. Aujourd’hui, c’est un parcours qui lui correspond parfaitement. Motivé à prendre la bonne échappée, le Francilien n’hésite pas à se projeter plusieurs fois vers l’avant pour tenter sa chance “Il y a plusieurs groupes qui sont sortis, j’étais sur tous les coups”. Au km25, Kristian Sbaragli part seul en tête avant d’obtenir le renfort de Turgis et trois autres coureurs.

Malheureusement, le peloton ne laisse qu’un maigre avantage à cette échappée. Ils n’obtiennent pas plus de 30’’ de marge et sont rejoints au sprint intermédiaire de Lavelanet. Frustrant pour Anthony Turgis qui a tout donné pour faire progresser le groupe de fuyards.

“Finalement, j’ai réussi à sortir avec quatre autres coureurs. Mais le peloton a décidé de contrarier nos plans. Ce sont des choses qui arrivent. On reste motivé à aller vers l’avant”

Tout est à refaire pour les coursiers souhaitant prendre de l’avance.

Bauke Mollema remet ça

La bataille pour prendre la bonne échappée s’intensifie et certains coureurs parviennent à prendre de l’avance. Le volume monte à 14 unités après le col de la Croix-des-Morts. Toutefois, c’est en descente que Bauke Mollema décide de laisser ses compagnons de route à 42 km de l’arrivée. Le Néerlandais s’impose en solitaire comme il y a quatre ans au Puy-en-Velay.

Du côté du classement général, la bonne opération de la journée est réalisée par un coureur français. Guillaume Martin de Cofidis a tiré profit de sa présence dans l’échappée pour devenir le nouveau dauphin du Maillot Jaune, Tadej Pogacar.

Partager

— Administrateur to teamtotalenergies.com

Edvald Boasson-Hagen s’échappe | Team TotalEnergies Pro Cycling

Edvald Boasson-Hagen s’échappe

Au terme d’une grosse bataille dans l’échappée du jour, Edvald Baosson-Hagen a pris la 12e place. Nils Politt remporte cette 12e étape en solitaire.

Une échappée de costauds

Le vent souffle au départ de Saint-Paul-Trois-Châteaux et le risque de bordure se fait sentir. Le rythme très élevé de ce début d’étape scinde le peloton en quatre morceaux. Du côté de la formation vendéenne, Anthony Turgis et Edvald Boasson-Hagen parviennent à éviter ce coup de bordure.

Les attaques se succèdent dans le premier groupe et c’est finalement au km15 que la bonne échappée se dessine : Greipel, Theuns, Alaphilippe, Erviti, Politt, Küng, Bissegger, Swift, Sweeny, Van Moer, Mezgec, Henao et Boasson-Hagen. Cette échappée de 13 coureurs a fière allure ! Le peloton laisse filer les hommes de tête qui bénéficient d’un avantage de plus de 10″. Une avance assez conséquente qui leur permettra de se disputer la gagne de l’étape.

Les attaques fusent

Au km50, Nils Politt est le premier à ouvrir les hostilités. Sa première tentative sème la pagaille dans l’échappée, sans conséquence. Il faut attendre le km40 pour que Sweeny lance un mouvement décisif, suivi d’Erviti, de Küng et de Politt. Le quatuor ainsi formé fait la différence et creuse l’écart sur les poursuivants. Par la suite, Nils Politt place l’accélération la plus tranchante et surprend ses adversaires directs. Il poursuit son effort jusqu’à l’arrivée et atteint Nîmes en solitaire. L’Allemand remporte sa première étape sur le Tour de France. Dans le groupe de contre, Edvald Boasson-Hagen termine finalement 12e. Le Norvégien arrivé cette saison chez TotalEnergies a fait preuve de courage toute la journée et s’est battu jusqu’au bout.

Edvald Boasson-Hagen : “Réessayer la prochaine fois”

“C’était un gros combat pour être dans l’échappée du jour. Une fois dedans, on était à bloc durant toute l’étape. Je suis content d’avoir passé la journée à l’avant. Malheureusement, je n’ai pas eu la force pour suivre les attaques. Je reste motivé et je vais tout faire pour réessayer la prochaine fois”

Partager

— Administrateur to teamtotalenergies.com

Baloise Tour 2021 | Movistar Team

Una ronda por etapas transfronteriza, a grandes velocidades y con menos de mil metros de desnivel acumulado en sus cinco etapas y cuatro días de duración. El hasta ahora conocido como BeNe Ladies Tour sera la última competición de Movistar Team antes de los Juegos Olímpicos, en un contraste total -jornadas llanas y técnicas, tres de ellas para velocistas- con la exigencia altimétrica de los últimos días del Giro.

Junto a esas tres previsibles llegadas masivas -en Eeklo (viernes 9), el primer sector del sábado 10 en Knokke-Heist y el cierre de Zulte (domingo 11)- se cubrirán las dos contrarreloj que, junto con las bonificaciones y algún posible corte por el viento o indeseados incidentes, decidirán la general: un prólogo de casi 4 km, el jueves 8, en Utrecht, y una CRI vespertina del tercer día en Knokke, de casi 12 kilómetros.

— Daniel Sánchez to movistarteam.com

Une journée à oublier pour le Team TotalEnergies

Une journée à oublier pour le Team TotalEnergies

La première étape montagneuse de ce Tour de France n’a pas épargné notre équipe. Pierre Latour a perdu énormément de temps et ne pourra logiquement plus jouer le général.

La tempête sur le Tour

Décidément, ce Tour de France 2021 continue de nous épater. Le début de cette 8e étape a été très tumultueux. Sous une pluie battante, le peloton s’est très rapidement scindé en plusieurs groupes et chose assez surprenante, certains grands favoris ne parviennent pas à suivre le rythme. Pierre Latour, Geraint Thomas et Primoz Roglic font les frais de cette première partie de course très intense. Le leader du Team TotalEnergies se retrouve dans un groupe d’une vingtaine de coureurs et voit partir les meilleurs grimpeurs.

Tandis qu’Anthony Turgis fait le forcing pour tenter de ramener le groupe de Pierre Latour, le peloton Maillot Jaune ne relâche pas son effort, bien au contraire. L’écart continue de croître et les espoirs de revoir les favoris s’amenuisent.

La victoire d’étape se joue dans la montée de la Colombière. Dylan Teuns a trouvé la force pour résister au retour de Pogacar et s’imposer pour la deuxième fois sur le Tour de France. Le prodige slovène a quant à lui subtilisé le Maillot Jaune à Mathieu Van der Poel.

On oublie le général, on se concentre sur les étapes

L’étape d’aujourd’hui va laisser des traces. L’écart avec Pierre Latour est désormais bien trop élevé pour espérer jouer une très belle place au général. Mais le Tour de France ne s’arrête pas là. Notre grimpeur qui affiche une belle forme depuis le début aura désormais sa chance dans des échappées montagneuses pour essayer de lever les bras. Rendez-vous dès demain avec une arrivée qui sera jugée en altitude à Tignes.

Partager

— Administrateur to teamtotalenergies.com

‘Raceblog’ Giro Donne: ‘Top 5’ para Movistar Team en la CRE inaugural

Giro d’Italia Donne

Crónica diaria en nuestra web, de manera resumida, de la participación del Movistar Women’s Team en la competición italiana.

Jueves 2 – Etapa 1: Fossano – Cuneo (CRE, 26,7 km)

Largas rectas y mucho calor para el inicio del renovado Giro d’Italia Donne en Fossano, donde las corredoras se enfrentaron a temperaturas hasta los 34ºC.

TFS se lleva la victoria con 8″ sobre SDW y 40″ con ALE. Nuestras ciclistas terminan en 5ª posición a 55″ de las ganadoras tras una muy buena crono. Winder (TFS) es la primera líder, Emma Norsgaard fue la primera ‘azul’ en cruzar la línea de meta y es 18ª en la general.

Aude Biannic y Emma Norsgaard en la salida (c) Movistar Team

DECLARACIONES / Leah Thomas:

“Estoy muy orgullosa de cómo hemos corrido hoy, todas dimos todo lo que teníamos. Creo que debemos estar muy orgullosas del resultado y de como cada una contribuyó a llegar a la línea de meta. Por la naturaleza del recorrido, era predominantemente llano con carreteras abiertas, creo que tener corredoras muy fuertes ha contribuido. Con estas velocidades trabajar en el ritmo y saber exactamente dónde empujar y dónde no… ese tipo de cosas salen de la práctica. Estamos en una muy buena posición de salida para las 9 etapas restantes, 9 etapas es mucho tiempo y puede pasar de todo”.

RESULTADOS > Etapa 1 | General

Foto de portada: (c) Tommaso Pelagalli / PhotoGomezSport

— Albert Valero to movistarteam.com

Sprint massif à Châteauroux | Team TotalEnergies Pro Cycling

Sprint massif à Châteauroux

Après un contre-la-montre renversant, les coureurs se sont donné rendez-vous pour un troisième sprint massif. Dans les rues de Châteauroux, le Cav a une nouvelle fois fait parler la poudre.

Le Cav, encore lui !

Au départ de cette sixième étape, un groupe d’attaquants assez conséquent s’est formé. A l’avant, on retrouve de grands noms : Kasper Asgreen, Nils Politt, Thomas De Gendt ou encore Greg Van Avermaet. Cette échappée est une grande menace pour les équipes de sprinteurs. Par conséquent, les formations Groupama-FDJ et Arkea-Samsic réagissent activement et ne laissent pas plus de 55’’ de marge. Malgré la forte pression du peloton, un duo arrive à se reformer. Greg Van Avermaet et Roger Kluge font la journée en tête.

Plus les kilomètres défilent, plus les trains se mettent en route, l’échappée dans le viseur. Les deux hommes de tête rendent finalement les armes à 2,5km du but. L’emballage final peut débuter.

Les coureurs de Deceuninck-Quick Step sont au coude-à-coude avec les Alpecin-Fenix. Mais la supériorité de Mark Cavendish se fait une nouvelle fois sentir dans le final. Le Cav fait mouche et condamne Jasper Philipsen et Nacer Bouhanni aux places d’honneur.

Les TotalEnergies pas à la fête

Malgré une bonne course, nos coureurs n’ont pas pu participer à l’emballage final. Edvald Boasson-Hagen a perdu la roue d’Anthony Turgis sur la chute de Jacobo Guarnieri à 3km de l’arrivée.

Découvrez la réaction de nos coureurs en vidéo.

Partager

— Administrateur to teamtotalenergies.com