Entradas

Relance sur les routes wallonnes

Rémy Mertz se lancera mardi avec un grande motivation dans l’Ethias Tour de Wallonie 2021. La course wallonne ponctue la reprise pour une grande partie du peloton. Le coureur de Bingoal Pauwels Sauces WB a, depuis le championnat national, pris une pause méritée et reprise la préparation en vue de la reprise à domicile. Troisième de la Classica da Arabida, Rémy Mertz s’est également classé 4e de la 3e étape du Tour de Slovénie, 7e du Tour de la Communauté de Valence.

Rémy Mertz. « J’ai pris quelques jours de break après le championnat national avant deux semaines d’entraînement dans le sud de la France. Le Tour e Wallonie annonce un très haut niveau, avec, entre autres, 13 équipes du World Tour. Je vois un sprint dans la première étape à Héron. Les choses sérieuses commenceront dès le lendemain. Je serai particulièrement attentif à l’étape d’Erezée qui annonce une double ascension de la côte de Beffe dans la finale. »

Sélection pour l’Ethias Tour de Wallonie

— eric to www.wbca.be

Feu d’artifice sur les routes du Tour

Feu d’artifice sur les routes du Tour

Les français étaient à l’honneur ce mercredi 14 juillet. L’échappée, les cols démesurés et le finish d’anthologie nous ont régalé toute la journée. Retour sur cette 17e étape.

Anthony Turgis à l’avant

Comme depuis le début du Tour, l’échappée a eu du mal à se former. Nombreux sont les prétendants à la fugue, mais seuls 6 coureurs parviennent à s’extraire du peloton. Lukas Pöstlberger emmène avec lui Anthony Perez, Dorian Godon et Danny Van Poppel. Le quatuor est rejoint au km 30 par Anthony Turgis et Maxime Chevalier dont la contre-attaque aboutit. Un écart maximal de 8’30’’ est enregistré au sprint intermédiaire de Bagnères-de-Luchon. Mais cet écart n’est pas assez conséquent pour prétendre à la victoire.

Dans le peloton, les équipes de leader se mettent en route ce qui précipite l’emballage au sein de l’échappée. Le premier à dynamiter le groupe de tête est Anthony Perez à 5,5 km du col de Val Louron-Azet. Seul Dorian Godon arrive à s’accrocher. Malheureusement, notre puncheur Anthony Turgis est à bout de force et paye ses efforts du début d’étape. Les deux rescapés sont ensuite rattrapés par les meilleurs grimpeurs.

“Le début roulant me correspondait bien sauf qu’il fallait enchaîner avec trois ascensions. Ce n’était pas évident. J’ai fait avec ce que j’avais dans les jambes”

Le col du Portet comme juge de paix

On l’attendait et elle a bien eu lieu. La bataille des chefs a fait rage dans la montée finale du col du Portet. Une ascension d’une extrême violence, 16km à 8,7% de moyenne qui a sacré le patron actuel du Tour de France, Tadej Pogacar. Le jeune Slovène a affirmé sa supériorité malgré une très belle résistance de Jonas Vingegaard et Richard Carapaz respectivement 2e et 3e de l’étape. En remportant cette 17e étape, le coureur de la formation UAE Team Emirates fait un pas de plus vers un deuxième sacre de suite sur la Grande Boucle.

Partager

— Administrateur to teamtotalenergies.com