Entradas

Mes sélections avec les pros sont une superbe opportunité

Louis Blouwe a réalisé une très belle performance au Tour de la Mirabelle (Fra) dont il terminé 9e du classement général, avec deux places dans le top 10 (5e et 8e) dans les 1re et 2e étapes en ligne. Le coureur d’Izegem, en dernière année chez U23, a décidé de tout donner pour le cyclisme, après ses études en mécanique. Son arrivée chez Bingoal Pauwels Sauces WB est, pour lui, le meilleur processus dans sa démarche de s’élever au niveau professionnel en 2022. Le contact des coureurs pros lui est très profitable.

Louis Blouwe. « Je suis très content de mon Tour de la Mirabelle où je me suis classé 9e au classement final. J’étais bien dès le prologue à Tomblaine (15e), je me suis classé 5e de la 1re étape en ligne dans un sprint avec une trentaine de coureurs. La 2e étape, « reine », m’a laissé quelque regret car 7 coureurs du premier groupe, où je me trouvais, sont sortis au sommet dans la dernière côte; nous avons hésité un peu et les 7 ont pris le large. J’ai quand même pu régler le sprint des poursuivants. J’ai perdu une place au général (9e) que je n’ai pas pu récupérer dans la dernière étape où je me suis classé 21e du sprint. Globalement, je suis satisfait de ma course, surtout de ma 2e étape où je pensais, à tort, ne pas être capable de passer les bosses aussi bien. Je ne sais toutefois pas encore quel type de coureur je suis. Je sprinte bien après une course dure, je monte bien les bosses. Je me qualifierais pour le moment de passe-partout, qui apprécie les courses dures. Les cols, par contre, ne sont pas vraiment ma tasse de thé. »

Apprentissage. « J’apprécie grandement mes sélections dans notre noyau pro, comme ce fut le cas au Tour de Hongrie, au Tour du Finistère. J’ai beaucoup appris aux côtés de Timothy Dupont, de Sean De Bie, notamment au niveau de la tactique, du placement. C’est une grande chance et une très belle opportunité que l’équipe me donne. Je suis en dernière année chez les espoirs et je me consacre à fond au vélo dans l’optique de passer chez les pros en 2022. Je veux donc profiter de toutes les occasions pour prendre de l’expérience en 2021. »

Hageland. « Je disputerai samedi Dwars door Het Hageland avec l’équipe pro. Nous effectuerons une reconnaissance mercredi. Mon objectif sera de servir l’équipe et mes leaders, Rémy Mertz, Sean de Bie, Ludovic Robeet, entre autres. Nous serons au départ avec ambition car nous sommes tous très en forme. »

Sélection pour Dwars door Het Hageland

— eric to www.wbca.be

Mes sélections avec les pros sont une grande chance

Louis Blouwe a réalisé une très belle performance au Tour de la Mirabelle (Fra) dont il terminé 9e du classement général, après deux places dans le top 10 (5e et 8e) dans les 1re et 2e étapes en ligne. Le coureur d’Izegem, en dernière année chez espoirs après ses classes chez EFC-L&R-Vulsteke U23, a décidé de tout donné pour le cyclisme après ses études en mécanique. Son arrivée chez Bingoal Pauwels Sauces WB est, pour Louis, le meilleur processus pour tenter de s’élever au niveau professionnel en 2022. Le contact des coureurs pros lui est très profitable.

Louis Blouwe. « Je suis très content de mon Tour de la Mirabelle où je me suis classé 9e au classement final. J’étais bien dès le prologue à Tomblaine (15e), je me suis classé 5e de la 1re étape en ligne dans un sprint avec une trentaine de coureurs. La 2e étape, « reine », m’a laissé quelque regret car un groupe de 7 coureurs du premier groupe, où je me trouvais, est sorti au sommet dans la dernière côte; nous avons hésité un peu et les 7 ont pris le large. J’ai quand même pu régler le sprint des poursuivants. J’ai perdu une place au général (9e) que je n’ai pas pu récupérer dans la dernière étape où je me suis classé 21e du sprint. Globalement, je suis satisfait de ma course, surtout de ma 2e étape où je pensais, à tort, ne pas être capable de passer les bosses aussi bien. Je ne sais toutefois pas encore précisément quel genre de coureur je suis. Je sprinte bien après une course dure, je monte bien les bosses. Je me qualifierais pour le moment de passe-partout, qui apprécie les courses dures. Les cols, par contre, ne sont pas vraiment ma tasse de thé. »

Apprentissage. « J’apprécie grandement mes sélections dans notre noyau pro, comme ce fut le cas au Tour de Hongrie, au Tour du Finistère. J’ai beaucoup appris de Timothy Dupont, de Sean De Bie, notamment au niveau de la tactique, du placement. C’est une grande chance et une très belle opportunité que l’équipe me donne. Je suis en dernière année chez les espoirs et je me consacre à fond au vélo dans l’optique de passer chez les pros en 2022. Je veux donc profiter de toutes les occasions pour prendre de l’expérience en 2021. »

Hageland. « Je disputerai samedi Dwars door Het Hageland avec l’équipe pro. Nous effectuerons une reconnaissance mercredi. Mon objectif sera de servir l’équipe et mes leaders, Rémy Mertz, Sean de Bie, Ludovic Robeet, entre autres. Nous serons au départ avec ambition car nous sommes tous en forme. »

Sélection pour Dwars door Het Hageland

— eric to www.wbca.be

L’apprentissage au contact des pros

Les coureurs de Bingoal Pauwels Sauces WB Développement est en Lorraine (Fra) pour disputer le Tour de la Mirabelle. Nos espoirs n’ont pas eu, jusqu’ici, beaucoup d’occasions de s’exprimer en compétition en raison des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire et des nombreux reports annulations de courses. Nos jeunes n’ont toutefois pas raté une seule occasion de montrer leur talent naissant, à l’image, notamment, de Louis Blouwe et de Gil Gelders, très en vue au récent Tour du Finistère au sein de notre équipe pro. Gil a été un des animateurs de la longue échappée du jour ; il en a été récompensé par le prix de la combativité. Un autre chapitre s’ouvre dès ce jeudi en France pour nos jeunes qui seront accompagné de Jonas Castrique de notre noyau pro, en capitaine de route.

Christophe Detilloux, D.S. « Nos jeunes n’ont eu beaucoup d’occasion de courses en 2021. Mais nous avons eu le grand plaisir de voir deux d’entre eux, Gil Gelders et Louis Blouwe, se mettre bien en évidence au Tour de Finistère avec les professionnels. Nous avons des coureurs très talentueux à la base, comme Gelders et Blouwe, et leurs prestations dans le Finistère n’est pas un hasard. Cela étant, même s’ils ont du talent, ils sont très suivis par l’équipe. Nous n’avons rien lâché avec eux, malgré la crise sanitaire : nous organisons des entraînements, des reconnaissances, nous les sélectionnons avec l’équipe pro. Nous avions par ailleurs un autre type de bon coureur, comme Johan Meens, qui découvre beaucoup de choses et qui est à 100 % concentré sur le vélo et qui travaille beaucoup en spécifique. Dans tous les cas, la progression est linéaire grâce au travail d’entraînement et même si les compétitions manquent pour le moment. Il y a eu beaucoup d’annulations en juin dans le cadre des pour mesures covid. Nous espérons le calendrier dès le mois de juillet repartira sur des bases normales avec, entre autres, le GP Color Code, le Tour du Brabant Flamand, l’Internations de Reningelst, le Tour de Namur. De plus, les meilleurs espoirs seront appelés à renforcer les rangs de l’équipe pro en août, ce qui est un élément essentiel dans leur apprentissage. Le mois de septembre sera dense. Et on peut aussi espérer que la ligue ouvre le calendrier dès juin aux courses d’entraînement, comme en 2020. » Leer más

Valentin Ferron s’offre son premier succès chez les pros !

Valentin Ferron s’offre son premier succès chez les pros !

Quelle victoire ! Valentin Ferron vient de signer son premier succès chez les professionnels en s’imposant sur la quatrième étape du Tour du Rwanda.

La bonne échappée

Après le succès de Pierre Latour le week-end dernier, c’est au tour de Valentin Ferron de lever les bras, ce mercredi. C’est sur la quatrième étape du Tour du Rwanda que le jeune néo-pro du Team est parvenu à glaner son tout premier succès de sa jeune carrière.

Dès le départ de la course, un grand groupe d’échappés se forme avec à son bord, Valentin Ferron et un certain Pierre Rolland. Au fil des difficultés, l’échappée perd peu à peu des éléments. Dans la bosse finale de Musanze, notre jeune baroudeur et le grimpeur de B&B parviennent à faire la différence. Les deux français se jouent donc la victoire finale et c’est bien la jeunesse qui prend le dessus sur l’expérience. À 23 ans, Valentin Ferron s’offre son premier succès en réglant Pierre Rolland au sprint, rien que ça.

« C’est vrai que ça se dessinait plutôt bien pour que l’échappée aille au bout. Il y avait un bon col à 25 kilomètres de l’arrivée. L’objectif c’était d’être avec les meilleurs à ce moment-là. J’ai commencé à envisager la victoire quand j’ai passé cette difficulté d’autant plus que la montée finale me correspondait. Ce n’est jamais simple quand il faut battre un coureur comme Pierre Roland mais je me sentais bien et en confiance. Au sprint, je savais que j’avais ma chance »

Prometteur pour la suite

Le protégé de Jean-René Bernaudeau est un pur produit du Vendée U, l’antichambre du Team. Depuis son passage chez les pros en août dernier, le Poitevin a montré de très belles choses. Il a notamment participé à son premier Grand Tour sur la Vuelta 2020.

« C’est forcément beaucoup de bonheur ! Chez les professionnels, c’est dur de gagner des courses. J’ai saisi l’opportunité aujourd’hui. Je ne sais pas si ça représentera plus tard, mais je ne me suis pas loupé sur cette étape donc je suis très content. Depuis le début de la saison je réponds plutôt présent même si je n’ai pas forcément de résultat. Sur ce Tour du Rwanda j’avais pour objectif de jouer une victoire d’étape. On a encore des ambitions ici avec Alexis qui a une belle carte à jouer demain sur une arrivée qui lui correspond et Cristian, toujours bien placé au général »

Il reste encore quatre étapes à disputer sur ce Tour du Rwanda. Cristian Rodriguez, reste le coureur du Team le mieux classé au général. Il pointe actuellement à la huitième place dans le même temps que le leader, Brayan Sanchez.

Partager

— Administrateur to teamtotaldirectenergie.com