Entradas

Laurenz Rex revient dans le peloton

Laurenz Rex retrouvera le peloton le 1er mai à l’occasion de la course Eschborn-Frankfurt où il sera en terre de connaissance, étant né à Marbourg, près de Francfort. Laurenz avait été victime d’une lourde chute à Dwars door Vlaanderen (30/03) alors qu’il était en pleine condition pour aborder le Tour des Flandres et, surtout, Paris-Roubaix dont il s’était classé 21e en 2021, lors de sa première participation. Blessé à l’épaule droite dans les Flandres, il a donc dû se mettre sur la touche, la mort dans l’âme. Complètement rétabli aujourd’hui, il se présentera à Francfort et, dès mardi, aux 4 Jours de Dunkerque, avec une très grande motivation et un plaisir non dissimulé de retrouver un dossard.

Laurenz Rex. « Quand je suis tombé à Dwars door Vlaanderen, je n’ai pas tout de suite réalisé ce dont je souffrais. Les examens m’ont très vite révélé que ma participation à Paris-Roubaix était franchement compromise. C’était pourtant un gros objectif pour moi. J’en ai été très déçu. J’ai dû faire six jours sans toucher à mon vélo, ne pouvant rien faire à cause de mes blessures, soit une luxation de l’épaule droite et de la clavicule et une fracture de la capsule de l’articulation. Honnêtement, j’aurais préféré avoir une fracture de la clavicule, ce qui aurait été plus facile à gérer. J’ai ensuite pu reprendre l’entraînement progressivement. Tout est désormais rentré dans l’ordre. Je suis très motivé à l’idée de retrouver le peloton. »

Métier. « Je me dis, avec le recul, que chuter fait partie de mon métier et que ce ne sera pas ma dernière chute. Mais il faut savoir être fort et montrer qu’on sait revenir, garder la motivation, la volonté; je pense que ça forme aussi un bon coureur. Il faut toujours trouver les points positifs pour avancer. »

Frankfurt-Dunkerque. « Je retrouve la compétition avec deux belles courses qui vont m’aider à retrouver le bon rythme. Eschborn-Frankfurt est une course difficile mais je vais essayer de donner mon maximum, même si je suis, c’est logique, en manque de rythme de d’intensité de course; j’y ai certes travaillé cela à l’entraînement mais la course est toujours différente. J’enchaînerai avec les 4 Jours de Dunkerque, une course en six étapes qui est très intéressante pour moi. Je pense retrouver tous mes moyens et mon rythme après deux ou trois étapes. »

Sélection pour Eschborn-Frankfurt et 4 Jours de Dunkerque

— eric to www.wbca.be