Entradas

Dauphiné (4) – A. Visbeek : “Un chrono irréprochable de Louis Meintjes” 

Opérer une première sélection parmi les coureurs du classement général, tel est l’enjeu du traditionnel contre-la-montre individuel du Critérium du Dauphiné (2.UWT), disputé ce mercredi à l’occasion de la quatrième étape. Le relief des 16.4 kilomètres qui reliaient Firminy à la Roche-La-Molière, bien que cabossé par endroits, ne présentait pas de difficulté répertoriée. Plusieurs passages, dont la rampe finale de 1.4 kilomètre, affichait un pourcentage moyen de 4%. Coureur protégé pour le classement général, Louis Meintjes a bouclé le parcours avec un temps de 22 minutes 58, soit un peu plus d’une minute que le vainqueur de l’étape Alexey Lustenko (Astana). Le Sud-Africain occupe désormais la 31ème place du classement général, toujours mené par Postlberger (Bora). 

Louis Meintjes :
« Je ne peux certainement pas me plaindre de ma performance car je ne concède pas trop de temps sur les concurrents du classement général alors que ce parcours était loin d’être idéal pour moi. J’ai passé de nombreuses heures à l’entraînement sur le vélo de contre-la-montre et ce travail a fait la différence aujourd’hui. Je sentais une bonne puissance dans les jambes, ce qui est un indicateur de forme important. Cette performance est certainement bonne pour la confiance, en vue d’aborder les montées qui arriveront en fin de Dauphiné. Demain, le vent peut être un facteur décisif, et je sais pouvoir compter sur mes équipiers qui m’ont aidé à franchir chaque obstacle sans heurt jusqu’à présent. »

Aike Visbeek (Performance Manager) :
« Bien qu’aucune montée n’était répertoriée sur le parcours, ce fut un contre-la-montre très exigeant, technique et rendu plus difficile encore par le vent de face dans la partie finale. Trois passages en légère montée nécessitaient une parfaite gestion de l’effort et je dois dire que Louis Meintjes, notre leader pour le général, les a idéalement abordé. Son effort chronométré était irréprochable, techniquement parfait. Il a habilement négocié les virages, en accélérant dans chaque sortie avec le bon dosage. Il a fini en puissance dans le tronçon final, en légère montée. Ce chrono était un test important pour jauger de sa condition à la veille des étapes de montagne, et il affiche un bel état de forme. Nous continuerons à bien l’entourer ces prochains jours, comme ce fut le cas jusqu’à présent. »

Etape 4 :
1. Alexey Lutsenko
2. Ion Izagirre +8
3. Kasper Asgreen +9
55. Louis Meintjes +1:22
78. Jan Bakelants +1:52
89. Jasper De Plus +2:06
95. Théo Delacroix +2:13
101. Kévin Van Melsen +2:26
111. Loïc Vliegen +2:39
138. Jérémy Bellicaud +3:53

Classement général provisoire :
1. Lukas Pöstlberger
2. Alexey Lutsenko +1
3. Kasper Asgreen +9
31. Louis Meintjes +1:23
66. Jan Bakelants +6:56
91. Jérémy Bellicaud +15:00
96. Loïc Vliegen +16:03
101. Théo Delacroix +17:18
115. Jasper De Plus +19:50
122. Kévin Van Melsen +21:10

— mseWGG to intermarche-wantygobert.eu

En place avant le chrono

Le premier tiers du Critérium du Dauphiné est désormais effectué, et David Gaudu est parfaitement dans les temps. À l’occasion de la troisième étape ce mardi, le grimpeur breton a de nouveau assuré l’essentiel en terminant au sein du peloton principal, réglé par Sonny Colbrelli. Les pièges ont donc été évités jusqu’ici mais une épreuve tout aussi importante attend le jeune leader de l’Équipe cycliste Groupama-FDJ mercredi : une épreuve contre le temps, de 16,4 kilomètres, qui établira une première hiérarchie au classement général.

Contrairement aux deux premiers actes du Critérium du Dauphiné, plutôt propices aux échappés, la troisième étape entre Langeas et Saint-Haon-Le-Vieux ce mardi ne laissait guère de doute quant à un emballage massif à l’arrivée, bien qu’en faux-plat montant. Logiquement, les velléités d’attaques étaient donc limitées au départ des 172 kilomètres et ils n’ont d’ailleurs été que deux, dès le km 0, à prendre la fuite : Omer Goldstein (Israël Start-Up Nation) et Loïc Vliegen (Intermarché-Wanty Gobert). Le duo a joui un capital temps de maximum de trois minutes et les équipes de sprinteurs n’ont absolument pris aucun risque aujourd’hui. Le peloton a même failli opérer la jonction dès la mi-course après un moment de nervosité consécutif à la bascule dans la longue descente du Col des Limites. L’écart est ensuite remonté quelque peu, mais la course a demeuré plutôt tendue dans les soixante derniers kilomètres, chaque leader s’attachant à rester dans la première partie du peloton. De ce point de vue, David Gaudu s’est montré des plus vigilants dans le sillage de ses coéquipiers, dont Matthieu Ladagnous. « Sur ces trois premières journées, le but pour nous était de protéger et de placer David afin qu’il évite les cassures et les chutes, exposait le Palois. Toute l’équipe s’est impliquée dans ce sens. C’était un peu plus tranquille aujourd’hui, même si tout de même assez nerveux sur la fin en raison d’un final délicat. Il fallait rester bien placés et c’est ce qu’on a réussi à faire ».

« Limiter les écarts avec les favoris », Thierry Bricaud

Presque sans forcer, mais seulement eu égard à la bataille de position faisant rage à l’arrière, le dernier rescapé de l’échappée a rendu les armes à plus de vingt kilomètres du terme. La tension s’est encore accentuée à l’approche de la légère montée vers l’arrivée (2km à 3%), où chaque favori a voulu prendre les devants. Bien protégé par ses compères rouleurs au pied, David Gaudu a maintenu sa place dans le premier quart du peloton et a ainsi pu franchir la ligne sans problème en dix-septième position. « On voulait ne pas perdre de temps avant le chrono et c’est chose faite, se satisfaisait Thierry Bricaud. On est aussi passés au travers des quelques chutes qui sont survenues. Notre début de Dauphiné est réussi, mais il faut désormais enchaîner ». Le premier véritable rendez-vous pour les favoris de l’épreuve est prévu pour ce mercredi, à travers 16,3 kilomètres casse-pattes entre Firminy et Roche-La-Molière. « On sait que le chrono n’est pas la discipline de prédilection de David, mais il y travaille, assure Thierry. Il devra sortir un bon chrono demain pour limiter les écarts avec les favoris, afin de se donner une belle chance d’aller chercher quelque chose de sympa en fin de semaine dans la montagne. Bruno peut aussi, en faisant un bon résultat demain, nous permettre de placer la voiture, et se rassurer et prendre de la confiance en vue du Championnat de France de l’exercice ».

Dix-septième du classement général ce mardi soir, à 24 secondes du leader Lukas Pöstlberger mais dans le même temps de la quasi-totalité des favoris, David Gaudu s’élancera demain sur les coups de 15h22, soit une vingtaine de minutes après son acolyte occitan.

— Alexandre to www.equipecycliste-groupama-fdj.fr

Algarve (4) : Danny van Poppel chute dans le chrono

Ce samedi, la quatrième étape du Tour of Algarve (2.Pro, 05-09 / 05) était disputée sous la forme d’un contre-la-montre individuel de 20 kilomètres autour de Lagoa, sur le bord de l’Atlantique. Le profil de ce chrono était relativement plat et promettait un temps de référence à vitesse moyenne élevée. Danny van Poppel, deux fois deuxième au sprint cette semaine, était le premier représentant de Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux à s’élancer. Malheureusement, le Néerlandais fut victime d’une chute. S’Il est parvenu à terminer l’étape, il ne se présentera pas au départ demain par mesure de précaution. 

Kasper Asgreen (Deceuninck) a bouclé le parcours avec un temps de référence de 23:52. Le leader Ethan Hayter (Ineos), lui aussi victime d’une chute, conserve le maillot jaune. Maurits Lammertink a été notre meilleur coureur sur la journée avec une 26e place. Demain, le Tour de l’Algarve prendra fin avec pas moins de six ascensions dispersées le long des 170 kilomètres entre Albufeira et l’Alto do Malhão, au sommet duquel sera jugée la cinquième étape.

Hilaire Van der Schueren (directeur sportif) :
“Nous savions à l’avance que nous ne jouerions pas les premiers rôles sur ce chrono. Maurits Lammertink ne s’en sort pas si mal avec sa 26e place. Pour demain, je sens que Maurits, Odd Christian Eiking et Georg Zimmermann peuvent faire un résultat, comme ils l’ont démontré à Alto da Foia. La mauvaise nouvelle est que notre sprinter Danny Van Poppel est tombé aujourd’hui. Nous allons constater les dégâts ce soir, mais il est certain qu’il ne commencera pas demain. Espérons que ses blessures ne sont pas trop graves car il est en bonne condition.”

Etape 4 :
1. Kasper Asgreen
2. Rafael Reis +3
3. Benjamin Thomas +9
26. M. Lammertink +1:44
50. J. Koch +2:24
58. G. Zimmermann +2:28
66. B. Van Poppel +2:34
72. O.C. Eiking op +2:41
91. B. Planckaert op +2:55
166. Danny van Poppeln +9:53 

Classement général :
1. Ethan Hayter
2. Joao Rodrigues +12
3. Kasper Asgreen +21
18. Odd Eiking +2:13
22. Georg Zimmermann +2:28
40. Maurits Lammertink +4:45
56. Jonas Koch +10:30
79. Boy van Poppel +14:36
82. Baptiste Planckaert +15:19

— mseWGG to intermarche-wantygobert.eu