Entradas

Jérémy Cabot fait le show !

Jérémy Cabot fait le show !

Une fois n’est pas coutume, le Tour de France a offert aux coureurs une belle partie de manivelle. Le final tant attendu à Mûr-de-Bretagne a tenu toutes ses promesses. Retour sur cette deuxième étape.

L’échappée du jour

La bataille pour prendre l’échappée du jour a une nouvelle fois fait rage au sein du peloton. Quatre coureurs sont parvenus à prendre des longueurs d’avance avant d’être rejoints quelques kilomètres plus tard par le maillot à pois en personne et Jérémy Cabot.

Les coéquipiers de Julian Alaphilippe, chargés de contrôler les attaques, laissent seulement 3 minutes d’avances aux hommes de tête. Pendant ce temps-là dans l’échappée, Anthony Perez et Ide Schelling se tirent la bourre pour les grimpeurs. Au km 111, Edward Theuns choisit de partir en solitaire suivi de près par Jérémy Cabot. L’aventure continue donc en duo.

C’est seulement à l’approche de la première ascension de Mûr-de-Bretagne que le peloton accélère et décide de reprendre les rescapés à 20 kilomètres du but.

Pour sa première participation au Tour de France, Jérémy Cabot aura ainsi attendu très peu de temps pour se montrer. Une belle prestation qui a de quoi le mettre en confiance pour la suite.

“On ne s’entend pas trop à l’avant (rire). Il y a beaucoup de public et beaucoup d’encouragements au bord de la route ! Dans le final, on s’est retrouvé qu’à deux devant. J’étais le seul français rescapé donc les gens m’encourageaient énormément et cela m’a porté. Cela transcende, ça fait du bien surtout qu’hier, j’ai vécu une première journée compliquée, très nerveuse, avec de nombreuses chutes. C’était difficile de prendre du plaisir. L’échappée du jour lance mon Tour. Ce qui est sûr, c’est que ça me donne encore plus de boost au moral et j’ai envie d’y retourner. Maintenant il faut que je récupère bien. La course est encore longue”

Du spectacle à l’arrivée

Le circuit final n’a pas épargné les organismes, loin de là. Nous connaissons tous l’arrivée mythique à Mûr-de-Bretagne. Néanmoins, nous restons toujours aussi impatients de voir les meilleurs puncheurs se disputer la victoire dans ces pentes ardues. L’attaque percutante de Mathieu Van der Poel a assommé le reste des coureurs qui n’ont rien pu faire. En plus de la victoire d’étape, le petit fils de Raymond Poulidor est venu décrocher comme un symbole le maillot jaune. Un très bel hommage pour son son grand père.

En ce qui concerne le Team TotalEnergies, c’est Pierre Latour qui réussi à décrocher la 9e place après une montée solide !

Partager

— Administrateur to teamtotalenergies.com