Entradas

Chasse aux tuniques nationales – Cycling Team Bingoal-WB

La journée du 20 juin sera consacrée aux championnats nationaux.

Waregem accueillera le championnat de Belgique. La course de 220,4 kilomètres est dessinée sur un parcours sélectif en trois boucles, le Briek Schotteronde (4 x 18,2 km), le Andre Defoortronde (4 x 20,7 km) et la boucle finale (4 x 16,1 km) avec un secteur pavé à Herlegemstraat, les bosses du Kamelberg et de la Holstraat (vidéo du parcours – 221,3 km).

 

 

Luxembourg (Harlange), Tom et Luc Wirtgen. « Le championnat se déroule dimanche et nous sommes motivés pour cette course après le Tour de Slovénie pour Luc et le Tour de Belgique pour moi. La forme est bonne, malgré une grosse chute pour Luc en Slovénie. Il faut toujours croire en ses chances dans un championnat. Alex Kirsch et Bob Jungels font figurent de favoris de cette course qui sera très difficile, avec une bosse de presque 5 kilomètres et une autre de presque 1,5 kilomètre. Ca sera donc une course d’usure. »

 

 

  Pays-Bas (Midden Drenthe), Mathijs Paasschens. « Le parcours du championnat national est dur, en circuit, avec deux bosses à franchir à chaque tour dont le Col du Vam (Vam Berg). Ce sera donc une course d’usure dont le grand favori est Mathieu Van Der Poel. Mon objectif sera de rouler le plus possible à l’avant car les routes empruntées sont souvent étroites et avec beaucoup de virages. »

 

 

Pologne (Kartuzy), Stanislaw Aniolkowski. Notre coureur est le champion de Pologne sortant. Il sort du Tour de Slovénie.

 

 

Suisse (Knutwil), Joel Suter. Notre coureur est en forme, il sort du Tour de Suisse qu’il a disputé sous le maillot de son équipe nationale.

— eric to www.wbca.be

Kenny Molly en bleu – Cycling Team Bingoal-WB

Mathijs Paasschens, leader des GPM au Tour de Slovénie et terme de la 1re étape, a perdu jeudi sa tunique bleue au profit du vainqueur du jour, Tadej Pogacar. Le Slovène, nouveau leader de l’épreuve et leader du classement de la montagne à égalité de points avec Kenny Molly, cédera son maillot bleu à notre coureur pour la 3e étape.

Kenny Molly. « Le début de la 2e étape a été, comme pour la première, très agité. J’ai intégré l’échappée de 9 coureurs, partie à la pédale. Mais le peloton ne nous a jamais laissé plus de 2:20 d’avance. Nous savions donc que rester à l’avant pour passer la dernière difficulté allait être compliqué. Nous avons toutefois bien collaboré mais nous avons été repris au pied de la côte. Pogacar, qui roule à domicile, a devancé tout le monde pour s’imposer à l’étape. Il est le nouveau leader du classement général. Je suis à égalité de points avec lui au classement de la montagne et je porterai donc le maillot bleu dans la 3e étape, un maillot qui restera donc dans notre équipe. » (Photonews)

Résultat du Tour de Slovénie

— eric to www.wbca.be

Mode gravel – Cycling Team Bingoal-WB

Sean De Bie et ses co-équipiers se sont mis en mode « gravel » dans le cadre de la reconnaissance des routes de Dwars door het Hageland qui se déroulera le 5 juin entre Aarschot et la Citadelle de Diest (Bingoal Cycling Cup). Le parcours de la course est dessiné ce que d’aucuns appellent les « strade bianche flamandes », avec plus de 40 kilomètres de chemins non-goudronnés. Sean De Bie est en forme. Il l’a montré en se classant 2e, de justesse, du récent Tour du Finistère. Ses allergies aux pollens l’ont toutefois contraint à l’abandon aux Boucles de la Mayenne.

Sean De Bie. « La reconnaissance de Dwars door het Hageland s’est bien déroulée. Il faisait chaud et la poussière était bien présente dans les chemins de champ. En principe, il devrait pleuvoir d’ici samedi et donc atténuer cette poussière. Je préférerais personnellement la pluie pour m’éviter une nouvelle allergie aux pollens. Je souffre de cela depuis de nombreuses années. J’ai dû arrêter à cause de ce problème aux récentes Boucles de la Mayenne. Les allergies sont handicapantes dans des efforts longs. Mais je suis en forme, je l’ai montré au Finistère. La météo annoncée samedi me donne confiance. Le parcours du Hageland est technique, ce que j’apprécie. On peut bien s’amuser dans les chemins de terre, à condition que la chance soit là. L’an dernier, j’ai crevé à 3 kilomètres de l’arrivée alors que je pouvais jouer le top 5. En 2018, j’étais à l’avant et j’ai crevé à 20 kilomètres du but. Au Hageland, donc, on peut être le meilleur du peloton et quand même perdre la course. Je suis content de ma condition du moment, j’ai fait un gros travail pour renforcer ma base qui est très large et ça m’est très profitable. Je disputerai le Baloise Belgium Tour après Hageland. Notre équipe peut viser une victoire d’étape. Nous serons très présents, c’est certain. »

Sélection pour Dwars door het Hageland

— eric to www.wbca.be