Entradas

Des opportunités en Wallonie – Cycling Team Bingoal Pauwels Sauces WB

L’Ethias Tour de Wallonie et ses cinq étapes (20-24/07) propose un parcours varié pour la relance de la saison. Les opportunités sur les routes wallonnes seront nombreuses pour Bingoal Pauwels Sauces WB. Olivier Kaisen, directeur sportif, préfigure la course qui visitera toutes les provinces du sud du Pays.

Olivier Kaisen. « L’équipe Bingoal Pauwels Sauces WB est structurée autour de Timothy Dupont pour les sprints et d’Arjen Livyns pour les étapes dures. Nous avons aussi sélectionné des jeunes Wallons qui peuvent s’illustrer, comme Rémy Mertz, à qui le parcours peut bien convenir, ou encore Tom Paquot et Laurenz Rex qui peuvent prendre des échappées ainsi qu’aider les leaders. Pour les sprinters, il faudra être attentif dès la première étape car la boucle finale comprend une bosse avant une dizaine de kilomètres de plat: cette étape doit se terminer par un sprint massif et le placement sera donc essentiel. La deuxième étape devait se dérouler entre Herve et Verviers mais la région a été malheureusement fortement impactée par les intempéries et des changements sont à craindre. Dans la troisième étape, avec l’arrivée à Erezée, Arjen Livyns aura un rôle à jouer, ainsi que Milan Menten et que Rémy Mertz qui savent se montrer dans des sprints en petit groupe, sur des parcours accidentés, comme ce sera le cas dans la finale à Erezée. La quatrième étape, qui se termine à Fleurus, peut aussi sourire à Milan ou à Rémy car les coureurs doivent grimper deux fois la côte sélective du Petit Try dans le circuit local. Il restera une dizaine de kilomètres pour l’arrivée où je vois un groupe réduit se jouer la victoire. La cinquième étape annonce aussi un beau sprint pour l’arrivée finale à Quaregnon, même si les coureurs doivent franchir deux fois la côte assez courte mais raide du Tierne du Dragon. »

Sélection pour l’Ethias Tour de Wallonie

— eric to www.wbca.be

La Wallonie m’inspire – Cycling Team Bingoal Pauwels Sauces WB

Tom Paquot (21) revient sur l’Ethias Tour de Wallonie, un an après sa première expérience dans la course où il avait porté le maillot de meilleur grimpeur avant de le perdre in extremis. Notre néopro est prête pour en découdre sur les routes wallonnes. Il a progressé depuis 2020 et se lance dans les 5 étapes avec confiance et motivation.

Tom Paquot. « Je m’étais classé 2e in extremis du classement des monts en 2020. Je n’ai pas de sentiment de revanche. Je me sens très motivé pour la course, qui est celle de la reprise. Le contexte est différent pour moi, je suis pro et j’ai le réel sentiment d’avoir bien progressé depuis l’an dernier. Je me suis très bien préparé et je suis très motivé. Je pense avoir bien presté dans la première partie de la saison, j’ai plus que 30 jours de course à mon actif, ce qui est assez conséquent. Mais je suis très content que l’équipe me fasse confiance et me sélectionne en course, je ne demande que ça! Le début de saison est toujours est certes toujours assez dur pour moi mais l’été est là et ça a toujours été ma période de prédilection. Et je sens, depuis le Tour de Slovénie, que j’ai fait un bond en avant. Je suis au début de ma carrière, certes, mais mon objectif est de passer un cap dès l’an prochain pour pouvoir avoir un rôle à jouer dans l’équipe. »

“J’ai fait un court break après le championnat de Belgique, je ne voulais pas couper trop longtemps. J’ai deux grosses semaines d’entraînement dans les Ardennes derrière moi et je me sens prêt pour l’Ethias Tour de Wallonie. La course sera d’un niveau très relevé avec 13 équipes du World Tour. Le parcours offre de nombreuses possibilités et notre équipe aura de belles cartes à jouer. Je serai très attentif à la première étape car le circuit local est tout près de chez moi. Je m’attends à un sprint dur, avec une longue dernière ligne droite avec un faux plat. La deuxième étape sera l’étape-reine avec plusieurs côte ardennaises comme, entre autres, La Redoute, Cornesse et le circuit local à Herve; ce sont mes routes d’entraînement et je sais que l’enchaînement sera dur. Le 3e jour entre Plombières et Erezée peut générer une finale avec un groupe de 50-60 coureurs au sprint. Le circuit local est dur, l’arrivée est en côte et demande un effort à bloc de 1:30 environ. La 4e étape sera pimentée par les deux passages du Petit Try dans le circuit local, je connais le circuit local, pas facile, pour avoir terminé 5e au GP Fauville. La dernière journée annonce un sprint à Quaregnon; le circuit local, dessiné sur des petites routes souvent en faux plat, fera mal. Je connais la région pour y avoir disputé un championnat de Wallonie chez les jeunes. Voilà qui annonce 5 très beaux jours de course.”

— eric to www.wbca.be

Ne rien lâcher – Cycling Team Bingoal Pauwels Sauces WB

Louis Blouwe (21) a remporté le premier succès de sa saison, sa première dans les rangs de Bingoal Pauwels Sauces WB, au GP Rik Van Looy à Herentals. Neuvième du classement général du Tour de la Mirabelle, ponctué par une 5e et une 8e place d’étapes, le jeune coureur d’Izegem, en quatrième année chez les espoirs, a déjà eu l’occasion de se plonger dans notre groupe professionnel où il a pu faire un pas de plus dans son apprentissage. Il a ainsi disputé le Tour de Hongrie, le Tour du Finistère, Paris-Camembert et Dwars door het Hageland. Sa victoire au GP Van Looy a couronné un travail de tous les instants dans la course d’Herentals. « Louis était clairement le plus fort de la course », a expliqué Olivier Kaisen, directeur sportif. « Il est sorti dans un groupe de 14 coureurs dans un circuit local qui se situait dans le milieu du parcours. Un autre groupe de sic coureurs, avec Jelle Declerck, est revenu sur eux. Louis a tenté de sortir en vue. Il a encore réussi à faire le sprint pour finalement s’imposer. »

Louis Blouwe. « Nous avons roulé la moitié de la course à l’avant avec le groupe de 14 coureurs. Personnellement, j’étais dans un excellent jour et je ne voulais rien lâcher. »

Résultats du GP Van Looy

— eric to www.wbca.be

Bilans nationaux – Cycling Team Bingoal Pauwels Sauces WB

Nos coureurs ont été très présents dans les championnats nationaux, le 20 juin, dans les différents pays. Petit bilan…

Belgique. Plusieurs coureurs de Bingoal Pauwels Sauces WB ont tout tenté pour prendre l’échappée « matinale » à Waregem. La tentative de Kenny Molly, après 50 kilomètres de course, a finalement réussi. Kenny a intégré un groupe de 4 coureurs, avec deux représentants de Lotto-Soudal, Tosh Van Der Sande et Brent Van Moer, Mauri Vansevenant (Deceunink-Quick Step). Les fuyards ont été repris après 140 kilomètres d’échappée, à 32 kilomètres de l’arrivée. Dans la finale, Milan Menten a joué un rôle actif dans la poursuite derrière le trio de tête. « Je visais une place sur le podium, en effet. J’ai dû me contenter de la 5 place Nous n’avons pas réussi à rentrer sur Van Aert, Theuns et Evenpoel et c’est dommage. J’avais d’excellentes sensations et je pensais que nous allions revenir sur les hommes de tête. Mais nous n’avons pas eu le soutien nécessaire pour faire la jonction. » L’écart, qui a longtemps oscillé autour des 25 secondes, était descendu à 12 secondes en vue de l’arrivée, avant de remonter définitivement. Milan Menten partira pendant deux semaines en stage d’altitude à Livigno avant de revenir pour disputer le Tour de Wallonie.

 

Luxembourg. Luc Wirtgen a terminé à la 5e place du sprint final du championnat national remporté par Kevin Geniets. Tom Wirtgen s’est classé 12e à 20 secondes du vainqueur.

 

 

 

Suisse. Joel Suter s’est classé 5e à 27 secondes de Silvan Dillier, champion de Suisse 2021.a

Pologne – Pays-Bas. 31e place pour le champion sortant en Pologne, Stanislaw Aniolkowski. Aux Pays-Bas, Mathijs Paasschens a jeté l’éponge.

— eric to www.wbca.be