Paul Penhoët à son tour au pied du podium

Pour la deuxième journée consécutive sur le Circuit Cycliste Sarthe-Pays de la Loire, l’Équipe cycliste Groupama-FDJ a hérité de la quatrième place. Après Bram Welten dans la deuxième étape, c’est Paul Penhoët qui a échoué au pied du podium ce jeudi, lors du troisième acte du côté de Sablé-sur-Sarthe. Dans l’emballage final, le jeune tricolore n’a été devancé que par Mads Pedersen et Mark Cavendish, alors que Kevin Vauquelin s’est lui intercalé après une tentative à l’approche de l’arrivée. Thibaut Pinot conserve pour sa part sa septième place au général.

Le peloton avait ce jeudi rendez-vous tout autour de Sablé-sur-Sarthe, sur 176 kilomètres incluant notamment sept tours de circuit dans la deuxième moitié de course. Sans véritables difficultés au programme, un nouveau sprint avait la faveur des pronostics, mais un groupe de six hommes s’est extirpé dès les premiers kilomètres dans l’espoir de déjouer les plans établis. Georg Steinhauser (EF Education-Easy Post), Paul Ourselin (TotalEnergies), Flavien Maurelet, Tony Hurel (St Michel-Auber 93), Andrii Ponomar (Drone Hopper-Androni Giocattoli) et Laurent Pichon (Arkéa-Samsic) ont même pu compter jusqu’à quatre minutes d’avance dans les deux premières heures de course, disputées sous un ciel couvert. « La route était un peu humide, mais cela restait relativement sec dans la première partie, confiait Yvon Madiot. Il y a eu beaucoup de vent toute la journée, mais la vraie difficulté a été la pluie sur la fin. Il y a eu de grosses averses et on a disputé tout le final sur des routes mouillées ». À l’entrée sur le circuit de Sablé-sur-Sarthe, le peloton a donné un coup de collier pour se rapprocher des fuyards, et l’écart a ainsi été ramené à deux minutes à cinquante kilomètres du but. Le groupe de tête a toutefois offert une belle résistance et quelques écuries, dont l’Équipe cycliste Groupama-FDJ, sont venues prêter main forte en poursuite. « On a fait rouler Rait [Ärm] car on sentait que le peloton n’avançait pas fort et on voulait pouvoir faire le sprint », précisait encore Yvon. « Rait a fait du super boulot, il y avait encore deux minutes à trois tours de l’arrivée », complétait Paul Penhoët.

« J’ai bien trouvé mes marques », Paul Penhoët

À l’entame du dernier tour, de treize kilomètres, l’avance de l’échappée n’était plus que de trente secondes. Cependant, Georg Steinhauser s’est dans la foulée isolé en tête de course et a alors tenu tête au peloton. Au terme d’une chasse effrénée, ce dernier n’est finalement rentré qu’aux abords de la flamme rouge, et Kevin Vauquelin a alors tenté d’anticiper tandis que la Groupama-FDJ était parfaitement positionnée. C’est donc avec un homme en ligne de mire que le sprint a été lancé, et seul Mads Pedersen a été en mesure de rattraper le jeune Français pour s’offrir la victoire. Juste derrière, Paul Penhoët s’est flanqué d’une jolie quatrième place, à côté d’un certain Mark Cavendish (3e). « Bram nous a bien placé au virage à une borne, retraçait le jeune homme. Je pense qu’on s’est retrouvés trop vite devant avec Jacopo car il y avait une cuvette à 500 mètres. Mads Pedersen est revenu de l’arrière avec beaucoup de vitesse, et ça n’a pas été facile de relancer. Je suis quand même content des jambes, l’approche était bonne aussi et j’ai bien trouvé mes marques. Je remercie l’équipe de m’avoir fait confiance, on est sur la bonne voie ». « Paul a fait un superbe sprint, saluait Yvon. On fait tourner. Hier c’était pour Bram, aujourd’hui c’était pour Paul. Ils sont tous les deux jeunes, et ils ont tous les deux besoin de sprinter régulièrement ».

Pour la deuxième journée consécutive, l’équipe repart donc avec une quatrième place alors que Thibaut Pinot conserve sa septième position au général après avoir connu une légère chute en cours de route. « Il n’y a visiblement rien de grave, une simple contusion à la fesse droite », certifiait Yvon. Vendredi, le Circuit Cycliste Sarthe-Pays de la Loire se clôturera à La-Chapelle-Saint-Aubin. « Il y aura les mêmes ingrédients qu’aujourd’hui : du vent, de la pluie, et probablement un nouveau sprint », ponctuait Yvon.

— Alexandre to www.equipecycliste-groupama-fdj.fr