L’apprentissage au contact des pros

Les coureurs de Bingoal Pauwels Sauces WB Développement est en Lorraine (Fra) pour disputer le Tour de la Mirabelle. Nos espoirs n’ont pas eu, jusqu’ici, beaucoup d’occasions de s’exprimer en compétition en raison des mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire et des nombreux reports annulations de courses. Nos jeunes n’ont toutefois pas raté une seule occasion de montrer leur talent naissant, à l’image, notamment, de Louis Blouwe et de Gil Gelders, très en vue au récent Tour du Finistère au sein de notre équipe pro. Gil a été un des animateurs de la longue échappée du jour ; il en a été récompensé par le prix de la combativité. Un autre chapitre s’ouvre dès ce jeudi en France pour nos jeunes qui seront accompagné de Jonas Castrique de notre noyau pro, en capitaine de route.

Christophe Detilloux, D.S. « Nos jeunes n’ont eu beaucoup d’occasion de courses en 2021. Mais nous avons eu le grand plaisir de voir deux d’entre eux, Gil Gelders et Louis Blouwe, se mettre bien en évidence au Tour de Finistère avec les professionnels. Nous avons des coureurs très talentueux à la base, comme Gelders et Blouwe, et leurs prestations dans le Finistère n’est pas un hasard. Cela étant, même s’ils ont du talent, ils sont très suivis par l’équipe. Nous n’avons rien lâché avec eux, malgré la crise sanitaire : nous organisons des entraînements, des reconnaissances, nous les sélectionnons avec l’équipe pro. Nous avions par ailleurs un autre type de bon coureur, comme Johan Meens, qui découvre beaucoup de choses et qui est à 100 % concentré sur le vélo et qui travaille beaucoup en spécifique. Dans tous les cas, la progression est linéaire grâce au travail d’entraînement et même si les compétitions manquent pour le moment. Il y a eu beaucoup d’annulations en juin dans le cadre des pour mesures covid. Nous espérons le calendrier dès le mois de juillet repartira sur des bases normales avec, entre autres, le GP Color Code, le Tour du Brabant Flamand, l’Internations de Reningelst, le Tour de Namur. De plus, les meilleurs espoirs seront appelés à renforcer les rangs de l’équipe pro en août, ce qui est un élément essentiel dans leur apprentissage. Le mois de septembre sera dense. Et on peut aussi espérer que la ligue ouvre le calendrier dès juin aux courses d’entraînement, comme en 2020. »

 

Tour de la Mirabelle. « Nous avons six coureurs pour cette course qui se déroulent en Lorraine, dont Jonas Castrique, du noyau pro, qui est le capitaine d’équipe. Les parcours ne sont pas faciles, il y a des difficultés tous les jours. Tous nos coureurs ont leur chance. Je vois Louis Blouwe pour jouer le classement général, Wesley Vercamst doit pouvoir bien prester au prologue de jeudi et en cas d’arrivée au sprint. Gelders, Meens doivent pouvoir tirer leur épingle du jeu dans mes étapes de côtes. »

Gil Gelders. « J’ai pris l’échappée matinale du Tour du Finistère. Cela était une consigne du briefing matinale avec notre directeur sportif. Je suis resté en tête avec le groupe près de 160 kilomètres à l’avant. Nous avons bien collaboré en tête de course et j’ai fait ma partie du travail. J’en étais à ma première course avec les pros, à ma première échappée, donc, et j’ai reçu le prix de la combativité. J’ai un très bon sentiment après cette course, d’avoir contribué à la visibilité de l’équipe, au travail collectif qui a aidé Sean De Bie à se classer deuxième de la course… Le fait de pouvoir parfois être sélectionné avec le groupe pro de l’équipe est très intéressant pour notre apprentissage: cela nous permet de découvrir beaucoup d’aspect de la course, de se jauger par rapport aux professionnels. C’est un façon aussi de nous permettre de nous découvrir en tant que coureur cyclistes: je suis assez à l’aise sur des parcours durs, comme dans le Finistère, comme à la Philippe Gilbert des juniors où je me suis classé 2e en 2019. Je suis moins à l’aise dans les longues côtes de 10 kilomètres et dans les cols. Je participe au Tour de la Mirabelle sans pression et avec un bon sentiment. J’y suis parmi les plus jeunes coureurs et je ne mets pas de pression particulière. On verra ce que je peux y réaliser. Je suis en 1re année chez les U23 et je dois encore tout découvrir, prendre de l’expérience. J’ai déjà beaucoup appris cette saison, notamment au Tour du Finistère, entre autres au niveau de l’alimentation, du placement… Je remercie mon équipe Bingoal Pauwels Sauces WB et son staff technique de nous aider à progresser, malgré un calendrier difficile à gérer à cause de la crise. Tout est mis à notre disposition pour avancer. C’est à nous de faire le travail demandé. »

Sélection pour le Tour de la Mirabelle

— eric to www.wbca.be