La course en avant – Cycling Team Bingoal Pauwels Sauces WB

Mathijs Paaschens s’alignera dimanche dans la classique printanière emblématique de son pays, l’Amstel Gold Race, dont il connaît les routes et les astuces. Notre coureur de 26 ans s’est déjà illustré à plusieurs reprises cette saison en s’échappant avec le groupe de tête, notamment à la Nokere Koerse, au GP E3, à A Travers la Flandre, au Tour des Flandres. Il entend tenter de remettre le couvert dimanche sur les routes néerlandaises. Après l’Amstel, il « basculera » dans le programme ardennais avec, notamment, Liège-Bastogne-Liège, où il a déjà animé le groupe de tête à trois reprises.

Mathijs Paasschens. “Je suis un habitué de l’échappée. J’en ai déjà trois à mon actif à Liège-Bastogne-Liège. Je me suis échappé plusieurs cette saison dans les Flandres, encore récemment au Ronde. On verra quel sera mon rôle ce dimanche à l’Amstel Gold Race. Si ma mission est l’attaque, j’assumerai, comme d’habitude. J’ai déjà une quinzaine de jours de course à mon actif depuis le Tour de Valence 2022. J’ai malheureusement été privé du Tour d’Oman par une contamination covid. J’en ai perdu de l’intensité et du volume mais j’ai ensuite bien travaillé pour revenir dans le coup. Je suis en forme, même si je ne sens pas encore tout à fait à 100 %. Mais je suis prêt à aller dans tous les bons coups des débuts de course. Avoir un coureur dans l’échappée matinale est important pour le travail de l’équipe et pour la visibilité de nos sponsors.”

“L’Amstel Gold Race est une course intermédiaire, entre les Flandriennes et les Ardennaises: les côtes sont un peu moins longues et moins dures qu’en Ardenne et il n’y a pas de pavés, comme c’est le cas en Flandre, les routes sont plus larges…”

“Après l’Amstel Gold Race, je serai présent dans le programme ardennais, en commençant par la Flèche brabançonne, le Tour du Doubs, le Tour du Jura, la Flèche wallonne, Liège-Bastogne-Liège et, en principe le Tour le Grèce à la fin du mois. J’aurai donc eu un printemps très chargé. Initialement, je devais me concentrer sur les ardennaises, mais la période a été difficile pour toutes les équipes, à cause des blessures et des maladies. Je me mobilise donc à fond pour mon groupe. J’espère que le travail que nous fournissons actuellement dans les grandes classiques paiera dans les courses de la seconde partie du printemps et cet été.”

Sélection pour l’Amstel Gold Race

 

 

— eric to www.wbca.be